La chanson ornée, entre Renaissance et Baroque

Présentation

La magie de ce programme repose sur l’alternance du jeu des madrigaux soit au luth, soit par le consort de violons, soit par un subtil mélange entre la voix et les instruments. Le tout est brodé de brillantes diminutions baroques, confiées soit à la voix de soprano, soit au luth soit aux violons.
Le mélange de la voix et des sonorités suaves des violons Renaissance, pimentées par la sonorité claire du luth est un pur enchantement.

La chanson polyphonique du XVIe siècle, développée dʼabord par lʼécole Franco- Flamande, puis par lʼécole Parisienne à partir des années 1520, était une mode musicale qui a duré pendant plusieurs dizaines dʼannées. Dʼabord vocale, elle se prête rapidement à des exécutions instrumentales, voire à un mélange les deux.
En Italie, cette mode est parallèle au développement de la Frottole, puis à partir des années 1530, sʼenrichi avec la naissance du Madrigal.
Nous savons que les consorts de violons, dans le nord de lʼItalie, avaient pour habitude dʼaccompagner certains moments de la messe avec des pièces polyphoniques. Et contrairement à ce que lʼon pourrait croire, la Chanson «amoureuse» avait bien sa place au milieu des motets, malgré les critiques des instances religieuses qui demandent, dans les années 1550, dʼarrêter cette pratique.
Au sein des Consorts de chanteurs, de violes, de flûtes ou de violons à la Renaissance, les instrumentistes improvisaient de manière de plus en plus virtuose. Avec l’arrivée du style baroque, une des voix ornementée prit le dessus sur les autres pour devenir une partie «soliste» accompagnée par un soutien de basse continue.

chant
ferrari


Les Chansons et madrigaux, à lʼorigine, ont été composés pour la plupart par des compositeurs dont la maturité musicale est centrée sur le milieu du XVIe siècle. Les ornementations écrites par la suite par des compositeurs comme Girolamo Bassano sont, elles plus tardives, de la toute fin du XVIe et du début du XVIIe siècle.
La magie de cette formation et de ce programme repose sur le choix de restituer le madrigal soit au soit au luth, soit par le consort de violons, soit par un subtil mélange entre la voix et ces instruments, et dʼy ajouter les brillantes diminutions baroques alors confiées soit à un ou deux instruments, soit à la voix de soprano.

Alain Gervreau,2014

Télécharger le programme détaillé >> pdf

Découvrez une vidéo du concert

sonadori programme chant orné